Soupçonné de nombreux braquages et d'une tentative de meurtre, Antonio Ferrara est en prison depuis huit mois quand, dans la nuit du 12 mars 2003, un commando lourdement armé attaque la maison d'arrêt de Fresnes pour le délivrer.


Ferrara a fait le nécessaire pour être envoyé en quartier disciplinaire, proche de la porte arrière de la maison d'arrêt. Au milieu de la nuit, ses complices incendient des voitures en banlieue pour détourner l'attention des forces de l'ordre. Le commando attaque la prison et fait sauter deux portes blindées à l'explosif et au lance-roquettes.


L'opération, qui n'a pas duré plus de dix minutes, est un succès.

Résumé

Ferrara «l’artificier»

dans la même collection